L'Allemagne et, avec elle l'Europe, sous le choc après une nouvelle attaque xénophobe qui a eu lieu mercredi 19 février 2020, à Hanau, près de Francfort.

Neuf personnes ont été tuées, fusillées par un Allemand aux idées d'extrême-droite qui s'est ensuite donné la mort. Cette attaque intervient dans un climat lourd en Allemagne, avec des militants d’extrême droite qui multiplient les attentats. Julien Méchaussie à Berlin.

Montée des partis d'extrême-droite d'un côté, fermeture des frontières de l'Europe de l'autre, alors que l'Union européenne ne cesse de durcir sa politique migratoire, depuis un an, une nouvelle voie illégale s'est développée entre la France et la Grande-Bretagne pour les migrants. Une traversée par la mer du Nord à bord de petites embarcations.

Le nombre de tentatives reste minoritaire, mais il a quadruplé en un an. 2 500 personnes ont ainsi été secourues au large des côtes françaises l'année dernière (2019), quatre sont mortes. Le département du Pas-de-Calais est particulièrement concerné du fait de sa proximité géographique avec les côtes britanniques. Depuis le début de l'année 2020, une trentaine de tentatives de passage ont été empêchées, dans cette zone, pour moins d'une dizaine réussie. Le résultat d'une coopération franco-britannique qui a démarré fin 2018. Reportage de Marie Casadebaig.

Diaporama

► À lire aussi : Royaume-Uni: un système à points durcit le contrôle de l'immigration

Empêcher à tout prix de nouvelles arrivées clandestines par la mer, la Grèce en rêve ! Depuis l'été 2019, elle enregistre le plus grand nombre d'arrivées de migrants venus de la Turquie pour la plupart. 20 000 personnes s'entassent ainsi dans le camp de Moria sur l'île de Lesbos dans des conditions de vie catastrophiques. Pour limiter ces arrivées, Athènes envisage désormais de construire un mur flottant sur la mer. Les explications de Joël Bronner.

► À écouter aussi : Grèce: hausse du nombre de demandeurs d’asile en provenance de Turquie

Il est la preuve vivante que ni les murs, ni les kilomètres qui séparent l'Europe du reste du monde n’empêcheront ceux qui le veulent vraiment de traverser la mer. Hamza Elawras est tunisien, et en janvier 2020, ce sportif de haut niveau a rejoint la petite île de Panteleria en Sicile en planche à voile depuis la Tunisie ! Un exploit sportif qui a fait le tour de la presse italienne. Depuis le jeune homme se trouve dans un centre d'accueil pour migrants, et aurait fait la demande de rester travailler en Italie. Notre correspondante Cécile Debarge revient sur les motivations de cette traversée.

Une fois en Europe, ce sont d'autres difficultés qui émergent. Exemple en France avec ce phénomène qui inquiète. Toutes les associations tirent la sonnette d’alarme : il y a de plus en plus de femmes à la rue, souvent avec des enfants. Et pour la plupart, il s'agit de femmes arrivées en France il y a peu, après un long parcours migratoire. Juliette Rengeval.

Daniel Vigneron du site myeurop.info revient aussi sur la politique migratoire de l’Europe, incapable d’adopter une réelle stratégie commune.

(Rediffusion du 20 février 2020)