Catastrophes naturelles, incendies à répétition, secours d'urgence aux personnes, les pompiers sont sollicités quotidiennement. En Australie, ils se battent contre les flammes depuis le mois de septembre 2019. 80 000 kilomètres carrés de forêts ont brûlé, l'équivalent de la superficie de l'Irlande.

En France, les sapeurs-pompiers professionnels sont en grève depuis fin juin 2019. Manque d’effectifs, mauvaises conditions de travail, manque de considération, les griefs sont nombreux et ils visent l'État, leur employeur. Reportage sur ce mouvement social sans précédent à Amiens, dans le nord de la France. Lise Verbeke.

Au Portugal, pas facile de concilier son activité de pompier et son vrai métier.90% des soldats du feu y sont volontaires et bénévoles. Ils prennent leur garde dans les casernes en dehors de leurs heures de travail, et ils doivent compter sur la complicité de leurs employeurs qui ne sont pas toujours très ouverts à cette double activité. Reportage à Lisbonne de Marie-Line Darcy.

Les pompiers anglais critiqués après le drame de Grenfell

Les pompiers de Londres sont les cibles des critiques après l'incendie de la Tour de Grenfell, en juin 2017. La tragédie avait fait 72 morts parmi les habitants de cet HLM du nord de la capitale britannique.Le rapport de l’enquête publique sur ce drame n'est pas tendre avec les pompiers. Il explique que des vies auraient pu être sauvées s'ils avaient fait évoluer leur stratégie. Les pompiers avaient notamment ordonné aux habitants de ne pas «bouger de chez eux».

Les explications à Londres de Marie Billon.

Les syndicats moins puissants qu’avant en EuropePlus d’un mois de blocages des trains et du métro parisien, des manifestations dans tout le pays… La réforme des retraites en France est un des plus longs conflits sociaux de ces cinquante dernières années. Comment expliquer cette extrême tension du dialogue social dans l’Hexagone et cette difficulté à trouver un consensus entre partenaires sociaux ? Et qu’en est-il du rôle des syndicats chez nos voisins européens ? C’est la chronique du jour de Daniel Vigneron, du site myeurop.info.