Comme la chenille processionnaire qui continue sa migration vers le nord de l’Europe, réchauffement climatique oblige. Ses poils urticants sont un cauchemar pour l’homme. Le ravageur forestier envahit désormais les Pays-Bas. Pour de nombreux Néerlandais, la chenille processionnaire est synonyme de démangeaisons, de brûlures, voire pire. Antoine Mouteau.

Nénette, la doyenne des orangs-outans. Il y a aussi les animaux qu’on cherche à protéger, menacés d’extinction. C’est le cas des grands primates et tout particulièrement de l’orang-outan dont le territoire se réduit à peau de chagrin à Bornéo.En Europe, des zoos de conservation organisent les naissances en captivité pour conserver la meilleure diversité génétique possible. 344 orangs-outans peuplent les ménageries sur le Continent. Nénette est l’une des fondatrices de la population européenne. À 50 ans, âge vénérable, c’est la star de la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris. Laurence Théault.

 

Plus d’animaux dans les cirques. 40 pays dans le monde dont 22 européens ont interdit l'utilisation des animaux sauvages dans les spectacles. En Angleterre, les cirques ne pourront plus les faire travailler à partir de janvier 2020. Marie Billon.

La police montée remise en cause en Autriche. Il y a des animaux qui continuent de travailler auprès des hommes, comme les chevaux dans la police montée. En Autriche, c‘était un projet porté par le ministre de l’Intérieur Herbert Kickl, de l‘extrême droite FPÖ. Mais fin mai 2019, son gouvernement a été renversé. Pas sûr désormais que la police autrichienne se dote d’une cavalerie. Céline Béal.

La qualité de l’eau s’améliore doucement en Europe. Avec la canicule, les baigneurs se sont précipités sur les zones de baignades… lacs rivières et mer, bien sûr. Malgré tout, la pollution présente toujours un risque de danger majeur. Qu’en est-il en Belgique, le royaume respecte-t-il les normes européennes ? Alice Debatis et Arnaud Verniers de la RTBF.