Le monde est en état d'urgence climatique. Ce constat fait à l'ouverture du Forum économique mondial de Davos, cette semaine, est indéniable.

Au point de se hisser en tête de l'agenda de cette rencontre, véritable vitrine du capitalisme. Fonte des glaciers, feux de forêts, en Europe les effets du réchauffement climatique sont déjà bien visibles. En Italie, les côtes sont l'une des victimes de la montée du thermomètre. En cinquante ans, la ligne de côte a reculé de près de 25 mètres en moyenne dans le pays, grignotée par la mer. Direction le sud de la Sicile, la région la plus touchée par ce phénomène d'érosion. Notre correspondante Cécile Debarge s'est rendue à Agrigente, dans le sud de l'île.

La combustion du charbon et du pétrole sont les principales responsables de l'émission de ces gaz à effet de serre qui réchauffent l'atmosphère. De plus en plus, les États explorent donc des alternatives. L'Europe aussi se positionne sur ce qui est un véritable enjeu économique. Depuis décembre 2019, la Commission européenne autorise ainsi sept États membres, dont l'Allemagne et la France à apporter une aide publique pour développer le secteur des batteries électriques. 17 entreprises européennes travaillent à ces recherches avec un budget de 3,2 milliards d'euros. Mais, cela sera-t-il suffisant pour que les Européens parviennent à concurrencer les Chinois leaders de la batterie électrique ? Myriam Bale de la RTBF a posé la question à l'une des entreprises belges qui travaille à cette batterie européenne.

En France, 3,8 millions de ménages ne parviennent pas à bien chauffer leur logement l'hiver. En cause : le niveau des revenus, mais aussi l'isolation, une cause indirecte du réchauffement de l'atmosphère. Dans la région des Hauts-de-France, par exemple, plus d'un logement sur deux est  une véritable passoire énergétique. La région cumule les handicaps : pauvreté, bâti ancien, et températures basses. Depuis quelques mois, un dispositif régional a été mis en place pour aider les ménages à rénover leurs logements. C'est le reportage de Lise Verbeke.

Sommes-nous en train de perdre la bataille du climat ?, comme l'a affirmé, il y a quelques jours, le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres, c'est la question que nous avons posée à Daniel Vigneron du site My europ.info qui fait le point sur les engagements de l’Europe en matière de climat.