L'année dernière (2018), on dénombrait 581 000 nouveaux demandeurs d'asile sur tout le continent. Des campements de fortune s'établissent encore et toujours en Bosnie, en France, ou en Italie.La solidarité des habitants s'organise comme dans ce petit café de Vintimille, ville italienne frontalière de la France. Le bar «Le Hobbit» ne paie pas de mine, mais c'est un des rares lieux d'accueil pour les exilés venus d'Afrique et du Moyen-Orient. La propriétaire surnommée Mamma Africa résiste face à la pression des autorités italiennes, et à l’hostilité d’une partie des habitants de Vintimille. Reportage de Bruno Faure.

→ Collecte de fonds pour le bar «Le Hobbit» à Vintimille

→ Le site InfoMigrants

Des hébergeurs solidaires à ParisDans la capitale française, le campement de la Porte de la Chapelle a été démantelé, il y a un mois. Plus de 1 600 personnes ont été relogées en centre d'accueil d'urgence et en gymnase où elles sont «mises à l'abri», selon l’expression des autorités. Cependant, cette opération n'a pas mis un terme au problème d'hébergement d'urgence, alors que le froid hivernal glace les rues de Paris. Un campement de 2 000 réfugiés est toujours constitué près de la porte d'Aubervilliers. Pour les aider, l'ONG Utopia 56 met en relation ces exilés sans toit et des hébergeurs citoyens. Marie Casadebaig a passé une soirée avec les bénévoles de l'association.

Africa Positive : une autre vision de l’AfriqueComment changer le regard du public européen sur l’Afrique ? C'est cette question que la Camerounaise Veye Tatah s'est posée, dès son arrivée en Allemagne, dans les années 90. À l’époque, étudiante en ingénierie informatique, elle décide avec trois autres étudiants africains de lancer Africa Positive. Un magazine trimestriel qui, vingt ans après, est devenu une référence en Allemagne. Cécile Debarge l’a rencontrée.

Dans la chronique musicale, cette semaine, Vincent Théval nous dévoile Rococo, le nouvel album du chanteur et musicien franco-italien Fabio Viscogliosi.