Les Britanniques ont donc tranché : ils ont confirmé qu’ils voulaient le Brexit ou du moins que le résultat du référendum de 2016 devait enfin être honoré après trois ans et demi d’atermoiements.

« Get Brexit done » - « réalisons le Brexit », cette phrase martelée pendant toute la campagne des élections générales est la grande gagnante de ces législatives anticipées. Gagnant aussi : le camp conservateur de Boris Johnson avec une victoire historique. 38 sièges de plus que la majorité absolue à la Chambre des Communes, du jamais vu depuis 1987. Notre correspondante à Londres, Marie Billon, nous explique comment on a pu aboutir à ce raz-de-marée conservateur et à l'effondrement du parti travailliste de Jeremy Corbyn.

Un quasi raz-de-marée conservateur et pro Brexit en Angleterre. Une vague jaune du parti indépendantiste très opposé au Brexit en Écosse, les résultats de ces élections révèlent un Royaume-Uni divisé, voire déchiré autour de cette question de la sortie de l'Europe. « Que se passe-t-il dans la tête des Anglais ? » C'est justement la question que pose le Courrier International de cette semaine.

Le désamour britannique de l'Europe est-il l'arbre qui cache la forêt ? En France, en 2016, 38% des Français seulement se disaient favorables à l'Union européenne, contre 55 % un an avant. Face au désintérêt grandissant des citoyens par rapport au projet européen, face à la montée des nationalismes, quel sens à l’Europe ? L'école a-t-elle un rôle à jouer ? Myriam Baele de la RTBF a poussé les portes du Lycée Saint-Vincent de Soignies en Belgique et tendu son micro à des terminales et leur professeur d'histoire.

Et quand on parle d'Europe, on parle de démocratie ! Dans le petit village de Saillans dans la Drôme, les 1 240 habitants ont décidé de tester l'expérience de la démocratie participative. Le résultat : un village sans maire et des décisions débattues en commission avec les habitants. L'expérience a démarré après les élections municipales de 2014. Six ans après, quel bilan ? C'est le reportage d'Alexis Bedu.                            

Le coup de cœur musical de Vincent Theval, le groupe anglais Diagrams, et leur nouvel album Is this Real.