Une exposition au musée d’histoire de Budapest présente les œuvres originales d’une trentaine de photographes hongrois qui ont quitté leur pays pour la France après la Première guerre mondiale.

Certains comme Robert Capa ou André Kertész sont très célèbres, et d’autres sont quasiment inconnus du public hongrois, qui découvre leurs noms et leur travail. Reportage de Florence Labruyère.

Des traditions de Noël so BritishIl n’y aura pas de trêve de Noël pour le Brexit. Boris Johnson présente ce vendredi son accord de sortie de l'Union européenne à la Chambre des communes. Grâce à la nouvelle majorité des conservateurs, l'adoption de l'accord et donc l'officialisation du Brexit avant le 31 janvier ne fait plus beaucoup de doutes.Mais c'est un calendrier très serré et cela ressemble à une carte de vœux très particulière de la part des Britanniques. En Angleterre, Noël est une fête très importante. Il y a plusieurs traditions très british à respecter, popularisées par les Victoriens au XIXe siècle. Notre correspondante Marie Billon nous les dévoile.

Des pins de Noël écoresponsables au PortugalChacun ses traditions ! Au Portugal, il n'y a pas de sapins, alors pour décorer les maisons à Noël, les Portugais installent des pins dans leurs salons. Une petite entreprise a eu l’idée de proposer ces conifères à la location. L’opération, mise en place depuis trois ans, permet le recyclage des arbres après les fêtes. Une partie des bénéfices est reversée à une caserne de pompiers volontaires. Explication de Marie-Line Darcy, notre correspondante à Lisbonne.

Des artistes croates transforment les graffitis haineuxEn Croatie, les murs des grandes villes sont devenus les exutoires des racistes et des antisémites. Les graffitis haineux contre les Serbes et les Juifs se multiplient et les autorités semblent un peu trop lentes pour les effacer.Alors depuis quelques mois, des artistes transforment ces messages de haine...en messages d'amour, juste en ajoutant ou supprimant une lettre. Correspondance de Simon Rico.

La chronique musique de Vincent Théval est consacrée au nouvel album de la chanteuse sahraoui exilée en Espagne Aziza Brahim.